Vers un traitement révolutionnaire du glioblastome ?

Une formidable étude menée par Thomas Seyfried et son équipe vient de mettre en lumière, chez la souris, le potentiel fantastique du régime cétogène couplé à la restriction calorique et la diminution des niveaux de glutamine dans le traitement du glioblastome, l’un des cancers les plus agressif pour lequel peu de traitements se sont avérés efficaces.

Son efficacité repose sur un principe simple : La majorité des cancers trouvent leur énergie dans la fermentation. Le glucose est fermentable, les graisses non.

Pour autant, les graisses ont le faculté de stimuler la métabolisation du glucose et de la glutamine fermentés et donc de nourrir indirectement les cellules cancéreuses https://www.nature.com/articles/s42003-019-0455-x .

Le traitement proposé, reposant sur un régime cétogène stricte (2.1% des calories en glucides, 8.7% des calories en protéines, et 89.2% des calories en lipides), une restriction

Le café pare-balles “casse-t-il” le jeûne ?

Ce qu’il faut savoir

Le café pare-balles (ou bulletproof coffee) est un café traditionnellement consommé dans les régimes LCHF ou cétogène afin d’augmenter les apports en graisses et la production de cétones. A la base, le café noir le matin est connu pour booster la production de cétones de 88 à 116% dans les heures qui suivent https://www.ncbi.nlm.nih.gov/m/pubmed/28177691/ . Mais le café pare-balles est un peu différent.

Il s’agit d’un café auquel est ajoutée et mélangée une cuillère à café ou à soupe (en fonction des cas) de beurre (bio et lait cru si possible), de ghee, d’huile de coco ou d’huile MCT, voire un mélange de plusieurs d’entre elles.

Certaines personnes utilisent le café pare-balles (en particulier l’huile de coco) pendant les jeûnes courts car le simple fait d’ajouter des graisses permet généralement d’augmenter la durée du jeûne sans ressentir la faim