Les cellules sont l’essence même de la vie. Elles peuvent être définies comme la base de toute unité vivante, structurelle et fonctionnelle du corps humain.

Les cellules varient grandement en taille, en composition chimique et en fonction, mais chacune constitue une remarquable miniaturisation de la vie humaine. Les cellules bougent, grandissent, ingèrent de la nourriture et excrètent les déchets, réagissent à leur environnement et même se reproduisent.

Les cellules de tous les organismes multicellulaires, dont nous faisons partie sont communément nommées : cellules eucaryotes (du Grec eu, signifiant «vrai» et karyon, «noyau»). Les cellules eucaryotes sont une évolution de structures plus simples et plus primitives que l’on nomme procaryotes (du grec signifiant «avant le noyau»). Les bactéries sont des organismes procaryotes. Les deux types de cellules ont un ancêtre commun, les organismes unicellulaire nommés progénotes

La différence entre les deux type de cellules réside dans le fait que les eucaryotes possèdent un noyau alors que les procaryotes n’en disposent pas. Par ailleurs, les cellules eucaryotes sont plus grandes et plus complexes structurellement et fonctionnellement que les cellules procaryotes.

Les cellules disposent chacune de leur propre spécificité et d’un rôle précis dans le corps permettant à l’homme de vivre, de respirer et de se régénérer. Pour autant, elles ont une structure relativement commune les unes des autres.

Toute les cellules humaines ont, par exemple, une membrane plasmique et un noyau (ou on eu un noyau) et la plupart possède un reticulum endoplasmique, un appareil de Golgi et une mitochondrie. Ces éléments ont un fonctionnement essentiel à la vie mais qui dépend autant de facteur endogènes (hormonal par exemple….) que de facteurs exogènes (environnement, sommeil, alimentation…).

Composition d'une cellule

Si l’une ou plusieurs de ces fonctions venaient à être perturbées durablement, la cellule ne peut assurer son rôle initial et dégénère, se multiplie ou meurt… Lorsque vous fumez, vous exposez à des perturbateurs endocriniens, mangez des glucides en excès ou des aliments ultra transformés, vous perturbez votre fonctionnement cellulaire, et donc indirectement, votre santé.

Vous l’aurez compris, notre santé et notre longévité dépendent donc étroitement de notre santé cellulaire. Si vous offrez à vos cellules les nutriments dont elles ont besoin ainsi qu’une bonne capacité à se renouveler (via le jeûne intermittent notamment), vous comprenez l’importance d’une nutrition et d’un mode de vie adaptés à notre physiologie.

Chaque personne est unique et dispose  de sa génétique propre mais l’activation / désactivation de vos gènes et la santé de vos cellules dépende de la synergie qu’ils vont avoir avec leur environnement et donc étroitement liée à votre mode de vie.

Prenez soin de vos cellules, elles sont le socle même de votre santé, et, comme le sous entendait Hippocrate, tout commence par la nutrition