35 œufs par jour dans un traitement pour les grands brûlés

Une expérience mené en 1975, donc pile poil au moment où les “scientifiques” nous expliquaient par A+B que les œufs étaient dangereux pour la santé en raison de leur teneur en cholestérol, à permis une guérison accélérée de 8 grands brûlés.

Evolution de la consommation d’œufs aux USA.

Evolution de la consommation d’œufs aux USA.

En complément du traitement allopathique utilisé, les participants devaient consommer 35 œufs par jour (oui, oui!!!) sous différentes formes pour accélérer le processus de régénération et de guérison.

Il semble que les protéines des œufs, particulièrement digestes et bio-disponibles contribuent à une réparation plus rapide des tissus et une régénération cellulaire extrêmement active, l’organisme étant particulièrement sollicité lors de brûlures profondes et étendues. Dans ce cadre, il à un besoin en protéine fortement accru.

N’oublions pas en outre que les protéines active mTor qui est une voie de croissance des tissus. Bien mené, un régime très protéiné, équilibré avec des phases de jeûne (réparation cellulaire, autophagie et mitophagie), pourrait apporter des résultats similaires sur les victimes de brûlures importantes.

Le lien vers l’étude : https://www.jprasurg.com/article/0007-1226(75)90127-7/pdf

2020-01-06T10:36:49+01:006 décembre 2019|Nutrition|

La gestion des protéines pendant le jeûne intermittent

Un nutriment essentiel

Les protéines, à l’instar des graisses, sont un nutriment essentiel au bon fonctionnement du corps humain. Sans elles, le corps ne peut se construire, croître, fabriquer de l’énergie ou encore se réparer.

Pendant le jeûne intermittent, vous régénérez votre organisme et réparer les dégâts du quotidien en stimulant le processus d’autophagie et l’hormone de croissance. Cette voie métabolique se nomme AMPK et dépend, autre autres, de la disponibilité des protéines dans votre organisme au moment du jeûne.

L’ingestion de protéines, comme tout autre nutriment, inhibe AMPK et stimule une autre voie métabolique du nom de mTor, qui elle stimule la croissance de vos cellules. mTor est un facteur de vieillissement alors qu’AMPK est un facteur de rajeunissement.

Protéines et jeûne intermittent

Le jeûne intermittent possède donc des bénéfices important en termes de renouvellement cellulaire mais il est donc important de consommer un niveau de protéines satisfaisant pendant la fenêtre alimentaire.

Car oui, le jeûne intermittent n’est pas une restriction calorique. La différence réside dans le fait que, dans le premier cas, vous réduisez la fenêtre d’alimentation à quelques heures (12, 10, 08, 06 ou 04) dans le second, vous réduisez le nombre de calories ingérées sur une période donnée. C’est

2020-01-06T10:32:10+01:0017 septembre 2019|Jeûne Intermittent|