Une étude nutritionnelle fait en ce moment le tour du monde, relayée par les médias « mainstream ». Elle indique que la consommation de viande serait « mauvaise ».

Elle est pourtant l’une des pires études que j’ai pu lire sur la consommation de viande rouge.

D'après les résultats…

« La consommation de viande rouge a été associée de manière significative à un risque accru de mortalité toutes causes confondues. »

Alors, vous êtes en droit de vous demander la portée de cette association. Y-a-t-il réellement un lien fort entre consommation de viande rouge et augmentation du risque de mortalité. Après tout, le choix du terme « significative » n’est pas anodin.

D’après les auteurs de cette « étude », ce terme sous-tend un lien fort, une augmentation « drastique » et « exponentielle » du risque.

Le rapport de risque de la consommation de viande rouge pour la mortalité toutes causes confondues était de : « 1,03 ».

Pour que ce soit plus clair pour vous, un rapport de risque de 2 signifie que la consommation de viande rouge double votre risque de mortalité toutes causes confondues. Un rapport de risque de 10 signifie qu'il augmente de 1000%.

Un rapport de risque de 1,03 signifie que la consommation de viande rouge augmente le risque de mortalité toutes causes confondues de 3%. Oui, vous avez bien lu : Trois. Pour. Cent. C’est absolument ridicule.

En outre, on ne parle même pas d’un risque absolu mais d’un risque relatif !!

Le terme « significatif » fait donc plus référence à une donnée statistique qu’à une donnée humaine.

Ajoutez à cela que cette donnée ne prend à aucun moment les facteurs de biais comme votre régime alimentaire général et votre mode de vie (sommeil, exercice physique, méditation, stress…). Les individus consommant par ailleurs des brioches, des frites, du pain blanc, des pommes de terre ou du riz, le tout dans de l’huile végétale en parallèle de leur consommation de viande sont également intégrés dans cette étude….

Enfin, comme les autres études épidémiologiques, celle-ci se base sur des questionnaires alimentaires aproximatifs et inexacts, remplis par les participants en fonction de leurs souvenirs (j’ai mangé quoi il y a 7 jours ?) et de leur sérieux . Autant vous dire que les erreurs sont extrêmement nombreuses. Et pourtant, c’est sur cette méthodologie que se base l’étude….

Et malgré tout ces biais et toutes ces approximations, le risque relatif n’est que de 3% !!!

Cette étude confirme donc, à nouveau, que la consommation de viande rouge n’entraine aucune augmentation du risque de mortalité, de cancer ou de pathologie quelconque…. Comment un aliment qui à façonné notre évolution et consommé depuis des millions d’années par l’homme, pourrait soudainement être si délétère…

Rien, absolument rien dans l’histoire de la science nutritionnelle n’apporte un lien avéré et solide entre consommation de viande rouge et augmentation du risque de mortalité. Cette étude est, une nouvelle fois, une comédie orchestrée par des chercheurs plus préoccupés par leur carrière et la manière dont ils vont devoir utiliser less subventions dont bénéficie leur laboratoire plutôt que par la qualité de leur étude… cqfd.

Encore une fois : mangez de la viande, brute, bien élevée, nourrie à l’herbe et abattue correctement. Ne tombez pas dans le piège des études « ratées » et apprenez à lire entre les lignes. Je ferais tout pour vous y aider.

Prenez soin de vous.