Une expérience mené en 1975, donc pile poil au moment où les “scientifiques” nous expliquaient par A+B que les œufs étaient dangereux pour la santé en raison de leur teneur en cholestérol, à permis une guérison accélérée de 8 grands brûlés.

Evolution de la consommation d’œufs aux USA.

Evolution de la consommation d’œufs aux USA.

En complément du traitement allopathique utilisé, les participants devaient consommer 35 œufs par jour (oui, oui!!!) sous différentes formes pour accélérer le processus de régénération et de guérison.

Il semble que les protéines des œufs, particulièrement digestes et bio-disponibles contribuent à une réparation plus rapide des tissus et une régénération cellulaire extrêmement active, l’organisme étant particulièrement sollicité lors de brûlures profondes et étendues. Dans ce cadre, il à un besoin en protéine fortement accru.

N’oublions pas en outre que les protéines active mTor qui est une voie de croissance des tissus. Bien mené, un régime très protéiné, équilibré avec des phases de jeûne (réparation cellulaire, autophagie et mitophagie), pourrait apporter des résultats similaires sur les victimes de brûlures importantes.

Le lien vers l’étude : https://www.jprasurg.com/article/0007-1226(75)90127-7/pdf