Suite de notre série sur les nutriments des enfants avec cette deuxième partie.

Le Zinc

Le zinc est essentiel pour la croissance physique des enfants ainsi que pour leur développement immunitaire. Dans une récente étude, une modeste supplémentation en zinc (comparé à un placebo) à hauteur de 5,7 mg par jour à aidé des enfants ayant un retard marqué de leur développement à atteindre leurs objectifs de croissance.

D’autres recherches ont trouvés qu’une correction appropriée des carences en Zinc permettait de réduire les infection intestinales et la pneumonie chez les enfants de moins de 5 ans.

Dose journalière recommandée : 5mg / jour (de 4 à 8 ans) et de 8mg / jour (de 9 à 13 ans)

Où en trouve-t-on ? Essentiellement dans la viande rouge et les crustacés

Vitamine A

Des carences très marquées en vitamine A peut occasionner des dommages sévères à la vue, notamment à la vision nocturne. De légères carences ont été associés à une plus grande fréquence des infection du tractus respiratoire supérieur.

Dose journalière recommandée : 400 ug / jour (de 4 à 8 ans) et de 600 ug / jour (de 9 à 13 ans)

Où en trouve-t-on ? Dans le foie, l’huile de foie de morue (Oui, j’en ai bu pendant 8 ans, vous pouvez en donner à n’importe quel enfant 🙂 ), patate douce, kale, épinard ou carottes.

Vitamine B12

La myéline est la gaine entourant les fibres nerveuses. elle protège les nerfs et accroit l’efficacité des impulsion électrique circulant entre les neurones. La vitamine B 12 est un cofacteur vital de la myélinisation, le process par lequel se forme le gainage des fibres nerveuses, se met en place après la naissance et tout au long des 10 premières années. Sans un apport suffisant en Vitamine B12, la myéline se détériorera ou manquera d’épaisseur et de couverture. Cela entrainera à terme des problèmes neurologiques potentiellement irréversibles pour votre enfant. Raison pour laquelle (mais parmi beaucoup d’autres) je déconseille fortement aux parents vegan d’alimenter les enfants sur ce mode alimentaire. Au delà de la vitamine B12, se sont des carences en choline, en oméga-3 ou en vitamine A qu’il faut craindre également.

Dose journalière recommandée : 1,2 ug / jour (de 4 à 8 ans) et de 1,8 ug / jour (de 9 à 13 ans)

Où en trouve-t-on ? Dans les produits animaux. Ce sont les meilleures (et les seules) sources de Vitamine B12.

Vitamine C

Nous sommes incapables, à l’instar des autres mammifères, de produire de la vitamine C. Nous devons donc la trouver dans l’alimentation car elle contribue à la formation et au dépôt du collagène dan les tissus ainsi qu’à la réponse immunitaire.

Dose journalière recommandée : 25 mg / jour (de 4 à 8 ans) et de 45 mg / jour (de 9 à 13 ans)

Où en trouve-t-on ? La vitamine C est fortement présente dans la majorité des fruits et légumes. Si vos enfants en mange en grande quantité (quel enfant n’aime pas les fruits ? ), il recevra tout ce dont il a besoin en terme de vitamine C.

Vitamine D

SI vos enfant est exposé régulièrement au soleil pendant les beaux jours, la vitamine D devrait être suffisante pour affronter le début de l’hiver. Toutefois, quand l’hiver s’installe, la majorité des petits français sont en carence de vitamine D. Afin de pallier à cela, il convient de varier les sources et de se supplémenter.

Dose journalière recommandée : 15 ug / jour pour tous

Où en trouve-t-on ? D’une part dans la viande, les poissons, les œufs et l’huile de foie de morue. Cette vitamine D, biodisponible, est 5 fois plus puissante que la vitamine D3 que l’on trouve dans les compléments (qui ne doit pas être la première option à envisager en cas de carence.
D’autre part donc, dans la supplémentation pour laquelle il est recommandé une dose de charge trimestrielle de 80 000 – 100.000 UI en début et fin d’hiver (novembre et février)

Vitamine K2

Le rôle de la vitamine K52 est prioritairement d’amener le calcium au bon endroit (sur les os en particulier). Un taux trop bas de vitamine K2 signifie que votre calcium va s’arrêter dans les artères et n’ira pas se fixer les os et les dents de votre enfant, nuisant progressivement à sa croissance. Or s’il y a bien une chose dont à besoin un enfant pour assurer le renouvellement quotidien de ses cellules osseuses, c’est de calcium ! La K2 contribue également à la bonne santé de ses petits reins et à l’amélioration de son renouvellement cellulaire global.

Dose journalière recommandée : Pas de limite spécifique mais en avoir régulièrement est bon.

Où en trouve-t-on ? La meilleure source de K2 est le Natto mais on va dire que ce n’est pas l’aliment préféré des enfants 🙂 d’autres options existent : Le gouda, la choucroute, le foie gras d’oie ou le kefir sont également d’excellentes sources. bon courage pour leur en faire manger plus ou moins régulièrement !

Dernière partie de ce sujet dans le prochain article. Restez connectés 🙂