La pandémie de COVID-19 qui touche aujourd’hui l’ensemble de la planète trouve son terreau chez les sujets les plus fragiles physiquement (Maladies cardio-vasculaires, diabète, Sujets du groupe sanguin A, Seniors, immuno-déficients…).

Pour autant, parmi l’ensemble des techniques proposées dans Nutritik Alpha destinées à vous renforcer physiquement et mentalement, le jeûne intermittent apporte de très bons résultats sur l’activité immunitaire.

Pour autant, est-il possible de jeûner pendant une période où les risques de contamination sont grands ? Après tout, le jeûne reste un stress supplémentaire pour le corps. Est-ce bien raisonnable ?

Voici mes recommandations :

Tout d’abord, vous devez continuez à vous nourrir normalement tous les jours. Si vous mangez dans une fenêtre d’alimentation spécifique (16/8, 18/6, OMAD…), continuez à maintenir cette habitude. Rappelez-vous que notre physiologie est conçue pour n’être alimentée que sur une fenêtre de temps limitée, pas de snacker tout les temps. Cela maintiendra votre système immunitaire actif et réactif aux virus et pathogènes.

Il n’y a aucune preuve que les jeûnes courts soient efficaces sur le COVID-19 mais ils ne peuvent en aucun cas vous fragiliser.

En revanche, je ne vous conseille pas de vous lancer dans un jeûne long en ce moment. Il est en effet prouvé qu’un jeûne plus long (2 jours ou plus) peut provoquer un pic de cortisol qui pourrait temporairement affaiblir votre système immunitaire. Ce n’est donc pas le moment idéal.

Ensuite, allez-y doucement sur le cardio pendant la phase de jeûne qui, lui aussi, affaibli la réponse immune aux virus environnants.

Enfin, privilégiez un régime low carb ou cétogène dans les phases d’alimentation, offrant un microbiote efficace et réactif contre les virus.