Les régimes riches en glucides induisent colites et perméabilité intestinale

Les régimes de type “occidental”, riches en glucides, ont été impliqués dans le déclenchement de l’activité des maladies inflammatoires de l’intestin. Le but de cette étude était d’identifier l’effet d’une alimentation à court terme riche en sucres sur la sensibilité à la colite (inflammation de la muqueuse du côlon).

Pour cette étude, des souris adultes ont été placées dans un régime alimentaire à haute teneur en sucres (comprenant au moins 50 % de saccharose) et de l’acétate. Après deux jours de régime, les souris ont été traitées avec du Dextran Sulfate de Sodium, une solution permettant d’induire la colite. La gravité de la maladie était évaluée quotidiennement en mesurant l’expression des cytokines dans les tissus du côlon. La perméabilité intestinale induite et les taux sériques de lipopolysaccharides ont également été mesurés.

Les souris qui suivaient un régime riche en sucre avaient une perméabilité intestinale accrue, une diversité microbienne réduite

2020-01-06T10:36:50+01:0021 novembre 2019|Etudes nutritionnelles, Nutrition|0 commentaire

Le syndrome métabolique serait lié à l’index glycémique

Dans cette étude, basée sur une revue systématique des études d’observations et méta-analyses, il a été établit un lien fort entre aliments à index glycémique (IG) élevé et prévalence du syndrome métabolique (SM). Les mécanisme engagés ne sont pas étudiés mais il est certain que l’abondance d’aliments à IG élevé ont des effets délétères sur l’organisme humain.

Ainsi, pommes de terre cuites au four, pain blanc, riz blanc, céréales transformés, soufflés, grillés, aliments frits, certains fruits, desserts et autres aliments sucrés contribuent à l’augmentation du risque d’apparition de l’un ou de plusieurs des symptômes du SM.

Encore une fois, mon conseil, diminuez drastiquement votre consommation de sucres et d’aliments glucidiques au profit des bonnes graisses et de protéines de qualité.

Lien vers l’étude : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/31680212?dopt=Abstract

2020-01-06T10:36:50+01:006 novembre 2019|Etudes nutritionnelles, Nutrition|0 commentaire