Bonjour Cédric,

Cédric, athlète Nutritik

Tu fais partie de l’équipe Nutritik depuis 2 ans, dis-nous un peu qui tu es et ce que tu aimes dans la vie.

Bonjour Andréas. Je suis un jeune Bordelais de 23 ans, je travaille dans le domaine de l’ingénierie informatique et je me prends de curiosité pour un tas de sujets ! J’ai un attrait naturel pour le domaine des sciences de manière générale et j’ai développé ces dernières années un intérêt certain pour le sport, la nutrition, la performance physique et le bien-être de manière plus spécifique. C’est comme ça que je suis tombé sur ton site et tes formations. Je suis d’ailleurs utilisateur Premium depuis le début.

Tu t’entraînes beaucoup. Parles-nous plus précisément de ton parcours sportif

J’ai commencé le sport de façon régulière à mes 7 ans avec 2 ans de judo en club puis 7 ans de karaté shotokan. J’ai obtenu ma ceinture noire premier Dan lors de ma sixième année de pratique, lorsque j’avais 16 ans. C’est à ce moment là que j’ai commencé à m’intéresser à la musculation, au développement musculaire et également légèrement à la nutrition. À l’époque je me trouvais très mince et pas assez performant, je souhaitais développer ma carrure. J’ai donc pratiqué la musculation au poids de corps avec la méthode Lafay mes deux dernières années de pratique de karaté.

Ensuite, il y a eu 2 ans de “désert sportif”, j’ai tout mis en pause pour le passage de mon bac et ma première année en tant qu’étudiant sur Bordeaux ! L’impact à été phénoménal.

Par la suite j’ai pratiqué 2 années de plus de musculation au poids de corps, 1 année de HIIT en me basant sur des mouvements polyarticulaires complets et des mouvements naturels puis 6 mois de Crossfit en salle avant le confinement avec en plus des séances de powerlifting et musculation ! Je me consacre maintenant exclusivement au calisthenics et à la musculation au poids de corps depuis quelques mois en suivant tes recommandations ! les résultats sont là !

Le Crossfit est un sport excellent mais qui peut être risqué. Quelle a été ton expérience ?

Je pense qu’aucun sport n’est foncièrement risqué tant que nous savons rester humble, possédons la connaissance théorique et sportive appropriée et une bonne connaissance anatomique. Ma pratique en salle a été très enrichissante, c’est la première fois que j’ai fait du HIIT de manière aussi intense, j’ai vraiment adoré la philosophie du dépassement de soi à chaque séance et la complémentarité de la pratique.

Pour autant, ma pratique était trop intense par rapport à mes capacités physiques, je n’ai pas laissé le temps à mon corps, de récupérer et de s’adapter (comme tu le rappelle et le préconise souvent) et je réalisais mal certains mouvements. Je faisais du Crossfit le lundi, mercredi et vendredi et j’allais en salle de musculation le mardi et le jeudi. J’étais en situation de sur-entrainement.

Cela m’a valu un lumbago sur un deadlift à 135kg, une tendinite quadricipitale aux deux jambes à cause de mon surentraînement ainsi que de ma mauvaise réalisation des deep squats et plusieurs rendez-vous chez l’ostéopathe pour des rotations de vertèbres. Ces mouvements essentiels peuvent être des outils merveilleux comme destructeurs si mal réalisés. Tu as d’ailleurs su me rappeler quelques bases biomécaniques essentielles !

Je pense que le Crossfit est un sport vraiment merveilleux et que si je n’avais pas eu autant de blessures à cause de mon manque d’expérience je serai toujours affilié aujourd’hui. Cependant je pense également que c’est un sport où il est très facile de se blesser lorsque l’on vise la performance sportive et le dépassement de soi comme c’est toujours mon cas et que nous sommes parfois un tout petit peu trop impatient. Cela m’a permis de me rendre compte qu’une bonne connaissance anatomique et un profond respect du corps sont primordiaux pour devenir une personne athlétique ou, en tout cas, en très bonne forme physique et ce, sur le long terme. Je réalise aussi avec toi a quel point il est important de conserver une activité physique modérée continue et intense régulièrement.

Quelle est ton approche du mouvement et de l’exercice physique ? Comment a t-elle évoluée ces dernières années ?

Au début, je suivais simplement les recommandations d’exécution sans approfondir ma compréhension des implications anatomiques. Je pensais qu’il existait une seule et unique façon de faire et que tous les exercices étaient adaptés à toutes les morphologies. Cela m’a valu, comme expliqué à l’instant, pas mal de blessures et d’inconforts, et même avant le Crossfit !

J’ai également pris conscience de la multiplicité des mouvements naturels. Ramper, grimper, soulever, jeter, porter… tous ces mouvements font à présent partie de mon entraînement, mais dans le bonne forme de réalisation et avec humilité et patience.

Cela fait seulement depuis 1-2 ans que je m’intéresse cette bonne forme de réalisation, mais j’ai encore énormément à apprendre. Maintenant je commence aussi à intégrer le fait que la répétition de certains mouvements peuvent générer un stress excessif et que si je n’adapte pas mon entraînement de manière progressive, je vais droit vers la blessure et l’arrêt d’entraînement.

C’est vraiment depuis ces blessures à répétition que je réalise que mon corps, même si je suis encore jeune, n’est pas indestructible et que j’ai tout à gagner à y aller progressivement et en comprenant ce que je fais, quels groupes musculaires travailler et comment mes articulations sont engagées.

L’adaptation est un processus lent mais inhérent à tout organisme vivant. C’est en privilégiant le volume et une intensité contrôlée à la fréquence que j’ai pu progresser, sans me blesser. C’est aussi en maximisant l’échec musculaire..

Combien de fois t’entraine-tu par semaine ?

Actuellement, je m’entraîne 3 fois par semaine, généralement le lundi, mercredi et vendredi soir. Il m’arrive de décaler des séances pour des événements avec mes proches ou de rajouter une petite séance d’escalade ou de salle un jeudi ou le week-end pour le plaisir ou travailler des mouvements qui ne font pas parti de mon entraînement mais qui m’intéressent. Je fais notamment attention au sur-entraînement maintenant.

Quels sont tes mouvements de calisthenics préférés ?

Je débute la pratique et de manière générale tous les mouvements m’intéressent. Mais si je devais vraiment choisir ce serait les pike push-ups sur parallette et les pull-ups aux anneaux. Je trouve les sensations folles et j’ai une marge de progression énorme !

Quelle est ton approche du HIIT ?

Je l’ai pratiqué principalement pendant mes deux années de Crossfit, j’ai adoré les sensations. Ma montre affichait, pendant les périodes les plus intenses, les WOD pour les connaisseurs, un battement par minutes à plus de 190 sur des périodes de 10, 15 minutes et jamais en dessous de 130 sur l’heure. Maintenant je me concentre sur une intensité plus faible et j’oriente mon entraînement vers le développement de la force, c’est un point que je souhaite renforcer.

Parles-nous de ton alimentation. Que consommes-tu ?

Je mange ancestral et low-carb la plupart du temps. cette alimentation, riche en protéines m’a permis de récupérer plus rapidement de mes blessures et d’augmenter massivement ma masse musculaire. Pour ce qui est des sources animales qui constitue la majeure partie de mon alimentation, je mange du poulet, du porc, des œufs, du thon, du colin, des abats (je m’y mets progressivement pour les apports en nutriments rares) et quelques viandes transformées comme des chipolatas ou des saucisses de Toulouse mais aussi des fromages comme du Comté, du Morbier, de la mozzarella, de la Tomme Blanche ou encore de Montagne.

Pour ce qui est des sources de glucides je mange principalement du riz complet, des lentilles corails (plus digestes), du quinoa et des pâtes complètes. J’ai diminué ma consommation de glucides depuis 6 mois pour les remplacer progressivement par des protéines de bonne qualité. Je mange également des haricots verts, des brocolis, des petits pois, des courgettes et d’autres légumes à l’occasion. Enfin j’aime agrémenter mes assiettes et salades de quelques noix de cajou grillées, de levure de bière et d’un filet d’huile d’olive !

Je ne jeûne pas régulièrement mais il m’arrive de faire un jeûne de 24h de temps en temps quand je sens que j’ai besoin de me nettoyer intérieurement.

Prends-tu des compléments alimentaires ? Lesquels ?

Je prends de l’isolat de whey native pour compléter mon apport journalier protéique, des peptides de collagène avec bientôt de la glycine pour mes articulations que je mets constamment à rude épreuve et enfin de l’oméga 3 et de la vitamine D3 car je travaille en intérieur et je ne vois pas assez le soleil !

Sur quel réseaux sociaux peut-on te retrouver ?

Je n’ai plus de réseaux sociaux actifs depuis quelques années mais je compte revenir, surement sur Instagram ! Je te tiendrai au courant de l’évolution (et l’évolution, c’est ton dada a priori ;) !

Merci Cédric !