Le cholestérol est systématiquement associé aux maladies cardiaques.

A la suite d’un bilan sanguin, votre médecin vous dit : “vous avez du cholestérol, vous êtes une personne à risque”… Vous connaissez plus alarmant et déprimant ? Moi non.

Oui, le cholestérol est bel et bien présent dans les parois des artères des patients atteints de maladies cardiaques mais c’est précisément parce que les parois étaient inflammées et oxydées que le corps à élevé les niveaux de cholestérol à cet endroit. Pour diminuer l’inflammation !

C’est un petit peu comme condamner un pompier d’être un incendiaire parce qu’il est présent sur les incendies… C’est une logique absurde. Ce qu’il faut analyser, comme toujours dans le domaine de la santé, c’est la manière dont le feu à démarré.

Le “mauvais” cholestérol LDL n’est ABSOLUMENT PAS prédictif d’un risque cardio-vasculaire à lui seul.

Il doit être associé à des marqueurs d’inflammation et/ou d’oxydation pour devenir délétère.

Alors, comment sait-on que nous sommes en état inflammatoire ou soumis à un fort stress oxydatif ? Comment quelqu’un ayant un cholestérol LDL élevé devient-il d’un coup, une personne “a risque” ?

Et bien, il y a d’autres éléments à regarder dans votre bilan sanguin, beaucoup plus révélateurs de votre santé cardio-vasculaire.

Tout d’abord un ratio triglycérides/HDL élevé. Ce ratio, indiquant un taux de cholestérol résiduel élevé, est également révélateur d’un risque doublé de maladie cardiaque et de risque de mortalité tout cause confondue.

Alors, devinez maintenant ce qui est SYSTEMATIQUEMENT associé à un niveau de cholestérol résiduel élevé ? Une insulino-résistance…..!

Ne soyez donc pas étonné de voir, dans votre bilan sanguin, un ratio triglycérides/HDL élevé associé à une glycémie à jeun elle aussi élevée.

Voilà donc les ratios les plus révélateurs et les niveaux à surveiller

  • Total / HDL < 4
  • TG / HDL < 1
  • HDL > 40
  • TG < 100
  • Insuline à jeun < 100 mg/dL ou 5,56 mmol/l
  • Glucose à jeun < 5 mmol/L

Exit le LDL ! Si vous avez un cholestérol LDL élevé mais que votre insuline à jeun est basse, ne vous inquiétez pas le moins du monde.

Mais alors, pourquoi mon médecin me dit que le LDL est un facteur directement lié au risque de maladie cardiaque alors que ce n’est pas exactement vrai (ou plutôt imprécis) ? Pourquoi m’a t il mis sous statines alors que je ne suis pas insulino-résistant ?

Tout simplement parce que les grandes entreprises pharmaceutiques ne peuvent pas faire d’argent avec les VRAIS biomarqueurs prédictifs

Mais lorsque l’insuline est élevée, le risque de triglycérides élevés et de LDL élevé est amplifié. Ainsi, lorsque l’insuline à jeun est >15 uU/mL, votre risque de maladie cardiaque avec les mêmes taux de triglycérides augmente de 6,7 fois. Et avec les mêmes niveaux de LDL-P, il augmente 11 fois.

Calculez votre risque cardiaque > https://www.thebloodcode.com/calculators/

Alors, comment éviter que vos niveaux de Triglycérides augmente en même temps que vos insuline à jeun ? Ne devenez pas insulino-résistant. Et comment se protéger de l’insulino-résistance ?

  • Mangez des produits animaux et des légumes
  • Jeûnez !
  • Limitez les fruits
  • Bannissez le sucre ajouté et les produits transformés
  • Fuyez les graisses végétales (sauf l’olive et la coco)
  • Faites du sport
  • Respirez et dormez correctement
  • Protégez vous de la lumière bleue et du stress

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez NUTRITIK ALPHA