Les personnes souffrant de diabète de type 2 ou insulino-résistantes affichent souvent un cholestérol total élevé. Pour autant, on sait aujourd'hui qu'un cholestérol élevé (HDL et LDL) ne change en rien la mortalité toutes causes confondues et n'augmente pas le risque de pathologies cardio-vasculaires.

Je maintiens donc qu'une personne en bonne santé, ne souffrant ni de diabète, ni d'insulino-résistance et ayant un cholestérol élevé ne doit nullement s'en inquiéter si les autres biomarqueurs ne sont pas dans le rouge (HBA1C, LDLP, Triglycérides, Score CAC, Peptide C, hsCRP…).

En outre, un cholestérol élevé est un marqueur de longévité, comme souvent relevé chez les centenaires. Si vous pratiquez un exercice intensif régulièrement, votre cholestérol est même une protection contre le stress oxydatif généré par l'exercice physique.

Pour autant, chez les diabétiques, à l'instar des personnes porteuses du gène APOE4, un cholestérol élevé entraine souvent une élévation de ces biomarqueurs et du cholestérol total avec une cascade de pathologies diverses, dont les problèmes cardiaques.

Une étude de 2004 s'est donc penchée sur la cas particulier des insulino-résistants pour déterminer les causes de cette augmentation.

L'étude menée par les équipes finlandaises du département de Médecine et de nutrition clinique de l'université de Kuopio et par le département de médecine de l'université d'Helsinki à conclu que la résistance à l'insuline serait lié à une synthèse élevée du cholestérol mais aussi à une diminution significative de son absorption.

Cela signifie qu'une hyperinsulinémie chronique (vous mangez trop de céréales, de sucres, de fruits…), entraine généralement un progressive insulino-résistance, elle même corrélée à des difficultés de métabolisation du cholestérol…

Le lien entre glucides et problèmes cardio-vasculaires semblent une nouvelle fois s'étoffer.

Encore une fois, les glucides sont utiles en fonction du contexte dans lequel ils sont utilisés, généralement à la suite de votre entrainement (entre 60mn et 120mn après) pour restaurer vos niveaux de glycogène, améliorer la prise de muscle et la récupération ou suite à une période de stress intense. Dans les autres cas, les glucides n'ont aucun intérêt et sont plus délétère qu'autre chose.

Retenez que le plus important est donc de conserver une bonne sensibilité à l'insuline.

Et vous voulez savoir comment améliorer votre sensibilité à l'insuline ? Suivez les conseils du programme Nutritik Alpha.