Le réveil modifie votre métabolisme

Lorsque vous vous réveillez avec la lumière du soleil, de nombreux processus métaboliques essentiels se mettent en place. Votre cortisol, votre tension et vos battements de coeur augmentent. Parfois, votre insuline et votre ghréline aussi, donnant la signal de la faim. Vos muscles se mettent en action et votre cerveau active le système limbique, libérant une cascade d'hormones, l'activation de certaines enzymes digestives et donc de l'appétit. Le corps déploie aussi de très nombreuses hormones olfactives résultant en un développement important de l'odorat. Votre peau est plus sensible et votre température corporelle augmente très très progressivement, raison pour laquelle, vous avez froid le matin en vous levant.

Vos articulations encore endormies, ont besoin de mobilier le liquide synovial pour mieux fonctionner. Une alimentation riche en glycine et collagène la veille, permet de produire d'avantage de liquide synovial pendant la nuit et d'améliorer la mobilité articulaire matinale.

D'un point de vue sociologique, la matin est associé à un moment de préparation et d'organisation, de connexion avec son environnement et avec les autres. D'un point de vue anthropologique, le matin est associé chez la plupart des tribus comme un moment plutôt solitaire, ou chacun vaque à ses occupations: Toilette, connexion avec les éléments, préparation des outils et de la chasse, échauffement musculaire, prières, méditations et préparation du camp…

La matin en occident

Il n'est donc pas étonnant qu'en occident et dans la plupart des pays civilisés, le réveil soit, depuis plusieurs décennies un calvaire insupportable pour beaucoup de personnes alors que dans de très nombreuses peuplades plus primitives, il est plus souvent accueilli comme une chance, un nouveau jour sur terre, parmi les siens. Notons au passage que le concept même de “grasse matinée” n'existe pas ailleurs que dans nos civilisations urbaines… Les celtes, par exemple, ont toujours accordé une place tout a fait particulière au matin dans leur mystique considéré comme un moment où les éléments et les humains s'accordent parfaitement entre eux, ne faisant qu'un. Même raisonnement du côté des peuples asiatiques traditionnels.

En effet, le rythme de vie imposé par nos vies de citadins hyper connectés et occupés entame allègrement le temps alloué normalement au matin. Or, c'est dans ce moment de reconnexion avec l'univers et l'existence que réside un des secrets les plus important de la santé et de la longévité. En gros, votre réveil conditionne une grande partie de votre journée et si vous n'en prenez pas soin, votre journée risque fort de s'en trouver impactée.

Comme vu plus haut, votre métabolisme augmente naturellement pour vous préparer à la journée à venir. Nul besoin de café, de cigarette, d'entrainement HIIT, de journalistes angoissants à la radio, de musiques excitantes ou de notifications assommantes et stressantes de bon matin. Non, vous n'avez absolument pas besoin de cela.

Le matin, un moment particulier de votre existence

Non, le matin est un moment à soi, un moment de découverte et de gratitude. Un moment de respect de ses propres rythmes, un moment où le soleil, la brume et la fraicheur se mélangent en un air pur, vous permettant de déployer et d'humidifier l'intégralité de vos alvéoles pulmonaires. Un moment où la nature occupe tout l'espace et vibre plus fort, où les oiseau et les insectes s'harmonisent pour accueillir, eux aussi, à leur manière une nouvelle journée sur terre.

Alors, le matin, prenez votre temps, levez-vous avec l'aube, écoutez les bruits, sentez les odeurs, asseyez-vous au sol face au soleil et laissez se propager la vibration du monde dans votre corps. Méditez sur la chance que vous avez d'être encore en vie, entier, vivant, pour cette ultime journée, qui sait….

Bougez au sol, pas de règle. Juste des mouvement naturels, étirez-vous légèrement, respirez profondément, rien de brusque…. Vous êtes en vie, ici et maintenant. Votre matinée peut commencer, en pleine conscience.