Cette étude de 2017 1 a analysé les effets d’un jeûne prolongé (> 24h) sur les particules de cholestérol HDL.

Elle montre que celui-ci diminue le nombre de cytokines pro-inflammatoires d’une part mais également stimule le système immunitaire.

Mais le jeûne prolongé aurait aussi un impact sur les propriétés et l’activité des particules de cholestérol HDL, généralement très sensible aux régimes alimentaires, en supprimant la sécrétion de la cytokine TNF-α, généralement impliqué dans un grand nombre de processus inflammatoires .

[…] increases the ability of HDL to suppress TNF-α secretion from primary macrophage stimulated with pro-inflammatory citrullinated-fibrinogen immune complexes. […]

Il en est conclu que le jeûne prolongé aurait un effet anti-inflammatoire et cardioprotecteur via la régulation du transport des particules de cholestérol HDL.

Jeûner plus de 24h occasionnellement semble donc apporter des bénéfices importants sur la santé cardiaque et générale.

Références

  1. https://www.fasebj.org/doi/abs/10.1096/fasebj.31.1_supplement.786.30