Les noix freinent la production d’AGE

Cette étude, publiée l’année dernière sur le site nature.com, montre que la consommation modérée d’acide phytique, bien présent dans les céréales, les légumineuses et les noix, semble freiner la production de Produits de Glycation Avancés (AGE) dans l’organisme. Ces AGE, plus connue sous le nom de réaction de Maillard, issus de la réaction entre un sucre et des résidus de protéines ou de l’oxydation de certains graisses lors de la cuisson, sont fortement délétères à haute dose dans l’organisme.

Typiquement, vous trouverez 9 fois plus d’AGE dans du poulet frit que dans du poulet cuit à la vapeur ou bouilli.

Or, il se trouve que ceux-ci dépendent étroitement de la durée d’exposition des protéines au sucre sanguin. C’est la raison pour laquelle les diabétiques sont des cibles privilégiées des AGE.

Considérant que ces fameux AGE contribueraient, entre outre, à certaines complications micro et macro vasculaires dans les diabètes de type 2, la consommation raisonnable de noix crues (non grillées, non salées) sembleraient donc bénéfiques pour en limiter leur formation.

Notons au passage que les noix et graines sont consommées depuis la nuit des temps par de très nombreuses peuplades, y compris les tribus ayant conservées un

2019-11-21T15:24:19+01:006 mai 2019|Nutrition|

Le référentiel complet des études sur les anti-nutriments

  1. Lamberg, B. (1991). Endemic goitre—iodine deficiency disorders. Annals of Medicine , 23 (4), 367-372. doi:10.3109/07853899109148075
  2. Baasanjav-Gerber, C., Hollnagel, H. M., Brauchmann, J., Iori, R., & Glatt, H. (2010). Detection of genotoxicants in Brassicales using endogenous DNA as a surrogate target and adducts determined by 32P-postlabelling as an experimental end point. Mutagenesis , 26 (3), 407-413. doi:10.1093/mutage/geq108
  3. Latté, K. P., Appel, K., & Lampen, A. (2011). Health benefits and possible risks of broccoli – An overview. Food and Chemical Toxicology , 49 (12), 3287-3309. doi:10.1016/j.fct.2011.08.019
  4. Socała, K., Nieoczym, D., Kowalczuk-Vasilev, E., Wyska, E., & Wlaź, P. (2017). Increased seizure susceptibility and other toxicity symptoms following acute sulforaphane treatment in mice. Toxicology and Applied Pharmacology , 326 , 43-53. doi:10.1016/j.taap.2017.04.010
  5. Engel et al. 1997. Lectin staining of renal tubules in normal kidney. Acta Pathologica, Microbiologica et Immunologica Scandinavica 105(1): 31–34
  6. Singh et al. 2006. Peanut lectin stimulates proliferation of colon cancer cells by interaction with glycosylated CD44v6 isoforms and consequential activation of c-Met and MAPK: functional implications for disease-associated glycosylation changes. Glycobiology 16(7): 594–601. Gabius, H-J., and Gabius, S. (Eds.)
2020-04-25T23:33:51+02:0012 février 2019|Nutrition|