Quels sont mes besoins énergétiques pendant la grossesse ?

Pendant la grossesse, vos besoins nutritionnels et énergétiques augmentent. Pour autant, il n’y a pas de régime spécifique à prévoir.

La seule règle dont vous devez vous souvenir est : “Ne pas manger pour 2 mais manger 2 fois mieux !”

Répartition des besoins énergétiques

Pour autant, il est important de vous souvenir que, pendant la grossesse, les besoins énergétiques se répartissent entre :

  • Les besoins du fœtus et de ses annexes, qui varie un peu d’une femme à l’autre
  • La constitution d’une réserve de lipides dans l’organisme de la maman (environ 3 à 4 kg de masse grasse)
  • Les dépenses énergétiques de base (Métabolisme de Base ou MB) qui augmentent au cours de la grossesse (et en particulier à partir du deuxième trimestre) ce qui est tout à fait normal. Vos dépenses énergétiques auront généralement augmentées de 20% à la fin de votre grossesse. Toutefois, notez que cette augmentation n’est pas la même en fonction de votre Indice de Masse Corporel (IMC). Les femmes ayant un IMC élevé (surpoids, obésité) connaissent une augmentation plus forte de leur métabolisme de base que chez les femmes minces (IMC normal). Pour consulter le niveau de votre IMC, consultez le tableau ci-dessous. Si vous êtes en surpoids, un bilan et un ajustement alimentaires peuvent être à envisager…

 

Tableau_imc

Quels sont mes besoins énergétiques ?

L’apport énergétique conseillé dépend :

  • De la taille
  • Du poids
  • De l’IMC
  • De l’activité physique (Pilate, Yoga, Natation…)

Il est généralement compris entre 1800 et 2600 kcal/j. En dessous de 1500 kcal/j, la croissance fœtale peut être compromise. Par ailleurs, une prise de poids pendant la grossesse trop faible peut être associée à un risque d’accouchement prématuré ou à un faible poids de naissance du bébé (< 2,5 kg).

En revanche, si l’apport énergétique est trop important, l’enfant risque d’être trop gros pour qu’un accouchement par voie basse soit possible.

Cette augmentation de l’apport énergétique se fait de manière instinctive avec une augmentation normale et progressive de l’appétit en cours de gestation.

Ne vous inquiétez donc pas de vos apports alimentaires tant que vous respectez votre appétit et votre satiété. D’une part, la nature est bien faite et les femmes enceintes ressentent plus rapidement les effets de la satiété. Mangez plus lentement et surtout attendez 10mn à la fin de votre plat principal (essentiellement végétal et protéiné). Vous éviterez de manger un dessert trop sucré “par principe”.

Vous ne devez vous inquiéter de vos apports énergétiques que si votre prise de poids s’avère importante et trop rapide ou au contraire insuffisante.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :