Les calculs biliaires sont généralement, pour ceux qui en souffre, un très mauvais moment à passer, à l’instar des calculs rénaux. Les calculs biliaires sont liés à la vésicule biliaire et donc à la quantité de graisses que nous mangeons.

A quoi sert la vésicule biliaire ?

Le rôle principal de la vésicule biliaire est de collecter la bile produite par le foie, de la concentrer et de la libérer  afin de briser les molécules de graisse alimentaire ingérées en molécules plus petites que l’enzyme lipase viendra attaquer et digérer. La graisse alimentaire est donc le “moteur” de la vidange de votre vésicule biliaire.

Vésicule biliaire

Si la vésicule biliaire n’est pas vidée régulièrement, des calculs biliaires peuvent se former. Généralement constitués de cholestérol durci, les calculs biliaires sont assez courants et ne produisent souvent aucun symptôme.

Des problèmes surviennent lorsque la vidange normale de la vésicule biliaire se heurte à un calcul  trop volumineux pour passer à travers le canal biliaire. Lorsque vous ne mangez pas assez de graisses et que la vésicule biliaire n’est pas vidée régulièrement, la bile devient plus concentrée et s’accumule. Tout ce qui est dans la bile, comme le cholestérol, devient également plus concentré. lorsque ces cristaux se durcissent, ils forment des calculs. Un blocage se produit et la bile s’accumule. Une intervention médicale rapide doit parfois être réalisée. Les calculs biliaires peuvent également endommager directement les parois de la vésicule biliaire, entraînant une cholécystose ou une inflammation de la vésicule biliaire.

Un régime alimentaire riche en graisses va donc stimuler la vidange de la vésicule biliaire. Plus vous mangez de graisses, plus vous videz votre vésicule. Un régime faible en glucides et riche en graisse n’est donc pas à l’origine des calculs biliaire mais serait plutôt très bénéfique au bon fonctionnement de votre vésicule.

Les facteurs de risque

Les facteurs de risque de formation de calculs biliaires sont les suivants:

  • Un régime riche en glucides.
  • Des niveaux élevés d’œstrogènes, qui concentrent les dépôts de cholestérol dans la vésicule biliaire. C’est pourquoi les femmes, en particulier les femmes enceintes et / ou celles prenant un contraceptif hormonal, sont plus susceptibles d’avoir des calculs biliaires.
  • L’obésité, qui augmente également le taux de cholestérol dans la vésicule biliaire.
  • La perte de poids avec un régime riche en glucides est l’un des facteurs de risque les plus importants de la formation de calculs biliaires. A l’inverse, les régimes riches en graisses réduisent et même empêchent la formation de calculs biliaires.

Lorsque l’on compare les personnes qui maigrissent avec un régime pauvre en graisse à celles qui en perdent avec un régime riche en graisse, les recherches montrent que 45% des personnes suivant un régime réduit en graisses développent des calculs biliaires alors que ceux suivant un régime faible en glucides et riche en graisses n’en développent tout simplement pas.

Lorsque vous formez continuellement des calculs, le protocole généralement admis est souvent de retirer la vésicule biliaire. On vous dira à ce titre que cet organe ne sert a rien puisque le foie continue à produire de la bile avec ou sans vésicule. Il n’en est rien, d’une part, vous aurez probablement une forte recurrence des diarrhées après chaque repas, d’autre part, vous aurez alors du mal à métaboliser les graisses.

Une autre option est d’utiliser des ultra-sons pour les briser en calculs plus petits pouvant passer par le canal biliaire.

Il existe enfin un 3eme protocole : l’utilisation d’acide ursodésoxycholique pour dissoudre certains calculs déjà présent dans la vésicule.

Les mesures préventives

Je suggère, sans pour autant que cela ne remplace tout diagnostique et protocole médical, d’envisager, avec votre médecin le passage à un régime cétogène, qui peut s’avérer bénéfique voire extrêmement efficace pour les personnes souffrant de calculs biliaires.

Pour les personnes sans vésicule biliaire, la consommation d’huile de noix de coco et de MCT sont probablement de meilleures options que les graisses à longue chaîne. Les acides gras à chaîne plus courte présents dans ces huiles ne nécessitent pas autant de bile pour se sépare. La bile concentrée produite par la vésicule biliaire n’est donc pas nécessaire pour ce type de graisses.

Vous pouvez également prendre des mesures supplémentaires pour améliorer la santé du foie et l’activité biliaire.

Ainsi, augmentez vos apports en choline, présente naturellement dans le jaune des œufs car la consommation de grandes quantité de graisses demande de plus grandes quantité de choline pour métaboliser cette graisse dans le foie.

Soutenez la production et le recyclage du glutathion avec de la Whey, la N-Acetyl Cysteine, les légumes verts fibreux, l’acide alpha-lipoïque, les produits laitiers crus et tous les aliments riches en polyphénols que vous pouvez imaginer (curcuma, chocolat, myrtilles, etc.) sont également les alliés de votre vésicule biliaire.

Pensez enfin à la supplémentation en taurine (ou consommez tout simplement du cœur de bœuf), qui augmente la production de bile et privilégiez les aliments amères, qui facilite la digestion.

J’espère que ces indications vous aideront. N’hésitez pas à me faire part de vos commentaires.