Plusieurs études récentes mettent en exergue le fait que l'hyperglycémie stimulerait la coagulation des vaisseaux sanguins alors que l’hyper-insulinémie, concomitant à la prise de glucides, inhiberait la fibrinolyse, processus naturel destiné à dissoudre des caillots sanguins via la plasmine et empêcher la thrombose.

Ainsi, la prise de 65g de glucides (riz, pâtes, biscuits, gateaux, aliments transformés…) augmenterait virtuellement le risque d'accident cardio-vasculaire de 44%.

Les organismes publics doivent impérativement inciter à la baisse de la consommation de glucides, bien avant celle des graisses saturées. Le facteur N°1 d'accidents cardiaque, au delà des maladies, reste le sucre, non le cholestérol.

Les personnes fragiles d'un point de vue cardiaque devraient envisager un régime faible en glucides.