Les graisses trans, souvent confondues avec les graisses saturées, sont en fait des acides gras insaturés (en hydrogène), c'est-à-dire comprenant au moins une double liaison carbonée.

Elles sont largement utilisées en agro-alimentaire en remplacement d'autres corps gras plus coûteux et résistant moins à la chaleur. On les trouve dans la plupart des produits industriels, surgelés, transformés et frits.

Mais les graisses trans ont aussi des effets dévastateurs sur la santé humaine et c'est pour cette raison que je recommande à tous de les éviter.

Une récente étude à analysé la capacité que les graisses saturées, cis et trans ont à provoquer un stress oxydatif cellulaire sur des cellules humaines in vitro  en mesurant l'expression d'une batterie de biomarqueurs distincts détectant les signes d'autophagie, de stress de l'appareil de Golgi ainsi que la réponse protéique.

Le résultat de l'étude est sans appel. La toxicité bien établie, quoique énigmatique d'un point de vue mécanique, des acides gras trans, peut résider dans leur capacité à bloquer les réponses métaboliques au stress cytoprotecteur induites par les acides gras saturés.

En d'autre termes, les graisses saturées de la viande, des oeufs, du poisson ou du fromage induisent une protection cellulaire en réponse au stress oxydatif. Les acides trans bloqueraient ce mécanisme biologique.

Une autre bonne raison de ne pas limiter drastiquement votre consommation de graisses saturées mais bien de graisses trans.

Lien vers l'étude : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29606629