La Nutritique, littéralement “l’art de nourrir le corps et l’esprit”, est une méthode de santé fondée en Grèce antique, ayant pour objectif de forger des individus capables de résister aux assauts du temps et des maladies en renforçant naturellement l’organisme à l’aide de pratiques physiologiques et naturelles.

Au Vème siècle avant JC, Aurelius de Côme, un médecin de guerre grec de l’école Hippocratique, élabore une méthode de santé et de longévité inspirée de ses observations sur les méthodes d’entraînement de l’armée de Sparte et sur ses observations des mécanismes physiologiques. Il s’étonne du pouvoir remarquable de guérison et, sur la force physique et mentale dont font preuve les prisonniers et esclaves spartiates.

tmp_2F78142_2F1589492816563_2Fspartans-warrior-300-spartan-wallpaper.jpg

Il constate rapidement, grâce à ses bases Hippocratiques, que le corps humain semble capable de s’équilibrer et de se renforcer naturellement face à un stress. Le corps répond favorablement et déploie une énergie exponentielle pour le rétablir des épreuves qu’il subit.

Aurélius de Côme jette alors les bases de “l’hormèse”, un processus de réponse adaptative du corps à des facteurs de stress. Mais ce n’est que beaucoup plus tard, en 1888, que l’hormèse sera décrite de façon scientifique grâce aux travaux d’un pharmacien allemand nommé Hugo Schulz.

Ce principe d’hormèse n’est pas sans lui rappeler les prouesses physiques de Milon de Crotone, athlète grec phénoménal doté, selon la légende, d’une force prodigieuse et connu pour avoir fondé son entraînement sur la progressivité et l’adaptation physiologique, en portant chaque jour un veau sur ses épaules pendant plusieurs kilomètres.

Le veau étant devenu adulte, il continuait à le soulever aisément. Cet entraînement légendaire est à l’origine du proverbe grec “qui l’a bien porté veau peut le porter taureau”mais aussi …de la musculation.

tmp_2F78142_2F1589492776274_2FMilo-of-Croton.png

Cette légende, et surtout cette méthode d’entraînement, semble aujourd’hui validée par la science. Le corps s’adapte à la répétition d’un stress. Et c’est précisément ce que les guerriers de Sparte avaient compris.

Aurelius de Côme établit alors 9 éléments clés dans sa méthode de santé:

  1. L’alimentation humaine, qui, comme son maître le rappelait, devait rester le médicament de base de chaque homme.
  2. Le jeûne court et le jeûne long
  3. Le mouvement et l’exercice physique qui semble assurer force, résistance et longévité à ses pratiquants
  4. La psychologie du renforcement et la philosophie
  5. La respiration, permettant au plus vaillant des guerriers de garder son calme et sa concentration dans le plus ardu des combats
  6. Le sommeil, assurant aux hommes, la meilleure stratégie de récupération et de renforcement
  7. L’exposition au froid intense
  8. L’exposition à la chaleur intense
  9. L’exposition à la lumière solaire

Il appellera sa méthode : La Nutritique.

tmp_2F78142_2F1589880985061_2Fchart__285_29.png

Aurélius de Côme sera l’un des pères de la pensée naturaliste, considérant par ailleurs que tout répond aux lois de la nature. Sa méthode inspirera en outre Georges Hébert, père du mouvement naturel.

Nutritique et longévité

La Nutritique, de part ses racines hippocratiques, trouvera écho auprès des élites grecques, et sera enseignée comme méthode de santé et de longévité au sein de l’armée hellénique, de plusieurs écoles olympiques, et aujourd’hui encore dans plusieurs centres d’entraînement militaire et de rééducation fonctionnelle.

Plusieurs penseurs, philosophes et chefs, réputés pour leur formidable longévité, appliquaient la Nutritique secrètement à l’instar de :

  • Démocrite d’Abdère, mort à presque 100 ans
  • Epictète, mort à 85 ans
  • Antonin le pieu, mort à 74 ans
  • Agésilas (84 ans)
  • Ptolémée (entre 80 et 85 ans)
  • Séleucos (75 ans)
  • Philopomène (+ 70 ans)
  • Xénophile de Chalcis, mort à 105 ans.
tmp_2F78142_2F1589881808948_2Fchart__286_29.png

Mais cette discipline, jugée extrême à certains égards, ne trouva pas les faveurs du grand public, plus concentré par les évolutions sociétales, technologiques, économiques et politiques que par la quête de la santé.

C’est à la lumière de la science, et en particulier des dernières découvertes médicales, biologiques et anthropologiques, que la Nutritique trouve aujourd’hui sa légitimité.

Cette approche est un socle de base de la méthode Nutritik. En nourrissant le corps correctement, en cherchant à optimiser le métabolisme par l’hormèse et l’équilibre par l’homéostasie, nous atteignons un état de santé excellent, identique à celui dont jouissaient les guerriers spartiates.