Qu’est ce que le Jeûne Intermittent ?

Le jeûne intermittent est une pratique millénaire qui pourrait se résumer en 1 phrase : Ne rien manger pendant un intervalle de temps défini par la fenêtre d’alimentation.

Concrètement, cela signifie que vous allez vous abstenir de consommer tout aliment pendant une période donnée puis ne manger que sur une période précise de quelques heures. Ce schéma d’alimentation peut être reproduit plusieurs fois en fonction du timing envisagé, des objectifs définis, des résultats attendus, de l’historique médical et de la période.

Pourquoi Jeûner de façon intermittent ?

De très nombreuses études de qualité (meta-analyses randomisées en double aveugle) ont démontré que le Jeûne Intermittent permettait :

  • De perdre du poids efficacement
  • De diminuer le glucose sanguin
  • De diminuer le risque de développer certaines maladies
  • D’améliorer les problèmes ostéo-articulaires
  • D’augmenter la longévité en bonne santé
  • D’accélérer la guérison de certaines blessures
  • De booster le système immunitaire
  • De contribuer à la production de corps cétoniques
  • De gagner de la masse musculaire
  • D’augmenter son métabolisme de base
  • D’améliorer le processus d’hormèse

L’organisme ne réalise que 2 fonctions essentielles : Digérer ou se réparer. Lorsque vous jeûnez, vous faciliter la régénération de l’organisme (vos organes, vos cellules, nos neurones…), son développement ainsi que son rajeunissement. C’est une bonne raison de commencer non ?

Comment jeûner ?

Il existe plusieurs formes de jeûne intermittent :

  • Les jeûnes longs
  • Les jeûnes courts

Les jeûnes longs, à visée généralement thérapeutique, durent généralement 7 à 14 jours.

Les jeûnes courts, de 12h à 72h, à visée préventive, sont destinés à être intégrés dans votre routine en tant que maintenance et pratiqués régulièrement.

Bien évidemment, le jeûne doit s’adapter à :

  • Vos objectifs (perte de poids, thérapie, autophagie / longévité…)
  • Votre régime alimentaire actuel (standard, glucides bas, paléo…)
  • Votre état de santé actuel (problèmes spécifiques, diabète…)
  • Votre historique médical et pharmacologique
  • Votre mode de vie (famille, célibataire, voyages….)

Qui ne DOIT pas jeûner ?

  • Les femmes enceintes ou allaitantes
  • Les personnes souffrant de désordres alimentaires ou d’anorexie
  • Les enfants et adolescents (jusqu’à 18 ans)

Ces personnes ont des besoins nutritionnels spécifiques que le jeûne risque de déséquilibrer avec pour conséquences, des carences potentiellement dangereuses. Ces personnes ne doivent EN AUCUN CAS jeûner, même de façon courte.

Qui doit jeûner AVEC PRÉCAUTIONS ET SOUS SUPERVISION MÉDICALE ?

  • Les personnes souffrant de crises de goutte
  • Les personnes ayant des problèmes rénaux
  • Les personnes sous traitement médical
  • Les personnes diabétique (Type 1 ou 2)
  • Les personnes souffrant de RGO

Comment se lancer ?

Avant de vous lancer, je vous recommande bien évidemment de suivre l’une de mes formations sur le jeûne intermittent et surtout, de prendre votre temps. Il est inutile et contre-productif de se lancer dans un jeûne de 3 jours ou plus si vous ne pratiquez pas le jeûne court depuis déjà longtemps. Vous risquez l’hypoglycémie et une déshydratation avancée, en particulier si votre régime alimentaire repose principalement sur les féculents et sucres.

Je déconseille également les “stages” de jeûne, généralement longs et sans supervision médicale, pratiqués dans lors de retraites yogiques, spirituelles, religieuses ou naturopathiques. Le jeûne fonctionne si il est adapté à chacun, tout comme la nutrition.

Ne prenez pas de risques ! Le jeûne intermittent est facile et accessible à (presque) tous. Inscrivez-vous dès maintenant